Glossaire du parfait voileux

Exutoire subséquent à différents tours de Corse et autres navigations

  • Anémomètre
    Sujet de conversation récurrent sur des bateaux comme Toile Filante. Sinon, instrument générateur d’alibis pour rester au troquet du port.
  • Archimède
    C’est lui qui a fait que les bateaux flottent: avant qu’il ne s’écrie « Eureka! », les bateaux coulaient, malgré les efforts des architectes navals de l’époque.
  • Bâbord
    A l’opposé de tribord.
    Moyen mnémotechnique pour marin débutant :
    « Le verre à bâbord, le rouge à tribord et on remplit à ras bord ».
  • BMS
    Annonce faite à la VHF pour faire peur à l’équipage.
  • Boris
    De Boris Godounov. Comme disait un ami marin néo-zélandais « If this Boris is good enough for you, it is good enough for me… ».
    Et donc, Boris est devenu synonyme de « Pas mal ».
  • Briefing
    Beuverie organisée la veille du départ par le Comité de Course pour s’assurer la relégation du favori aux arrière-postes du classement.
  • Cake (Faire le …)
    Se dit d’un équipier particulièrement dangereux. Toujours prêt à hisser les voiles, alors que le moteur fonctionne très bien.
  • Cap
    Protubérance géologique à caractère souvent sournois, en général de mèche avec la météo pour provoquer un accroissement du vent  et de la dureté des vagues à son passage.
  • Cap mythique
    Passage obligé de tout marin un peu snob, dont le franchissement permet en général d’accéder à LA caste de ceux qui l’ont franchi. Le passage de certains caps s’accompagne de l’attribution de privilèges uniques particulièrement intéressants, comme par exemple le droit de pisser contre le vent, ou de porter un anneau d’or à l’oreille gauche. C’est vous qui voyez.
  • Carénage
    Sport aquatique très populaire dans le sud de la Corse. Se pratique avec palmes, masque et tuba. Consiste à brosser vigoureusement la coque d’un navire pour faire croire à l’équipage qu’il gagnera en vitesse.
  • Citation (dédiée à Christophe N  )
    Le régatier se distingue du simple marin par son aptitude à pratiquer la sieste à toute heure, en tout lieu, par tous les temps.
  •  Classement en temps compensé
    Opération mystérieuse consistant à reléguer les meilleurs équipages en fin de tableau, sous prétexte qu’ils disposaient d’un bateau performant.
  • Classement en temps réel
    Non significatif car il privilégie la taille du portefeuille du propriétaire du navire, au détriment de la valeur de l’équipage.
  • Conseil d’ami (de et dédié à Christophe L. J )
    Ne crache pas dans la mer, elle te le rendrait au centuple.
  • Cordage
    Se dit « bout » (prononcer « boute ») sur un bateau. D’autres synonymes existent; savoir leur nom et leur fonction, même approximative, permet de briller auprès d’un équipage néophyte, en particulier au moment du ti-punch:

    • Amarre
    • Aussière
    • Bosse
    • Bras
    • Drisse
    • Drosse
    • Ecoute
    • Élingue
    • Erse
    • Estrope
    • Garcette
    • Garde
    • Glène
    • Manœuvre (courante ou dormante)
    • Messager
    • Nerf
    • Pendille
    • Touline
    • Etc.

    Dans tous les cas, ne JAMAIS dire ficelle ou corde. Jamais.

    La seule corde autorisée sur un bateau est celle qui sert à actionner la cloche du bord: sa longueur standard est de 1 pied. Encore un coup des Anglais…

  • CuNimb
    Si le skipper commence à parler de beaux cunimbs, il ne saurait être plus judicieux que d’aller chercher son ciré.
    Plus le skipper s’extasie devant la beauté des cunimbs, et plus vite il faut aller chercher son ciré (et son harnais).
    Ça fait quand même plus classe que de dire « cumulo-nimbus », non ?
  • Dobeliou
    Voir W.
  • Éclat
    Selon le contexte:

    • caractéristique d’un feu de navigation (voir isophase).
    • coup de gueule du skipper lorsque l’empannage a renversé son ti-punch.
  • Ecoute
    Catégorie particulière de cordage (voir « cordage »): « Ecoute voir: borde-moi l’écoute. ».
    A la particularité de se faire manger par certaines catégories de marins, dites de bouffeurs d’écoutes, probablement lorsque l’avitaillement a été mal fait. Ce phénomène n’a jamais été observé lorsque Michel était à bord…
  • Équipier
    Individu, mâle ou femelle, avec qui on fait semblant de sympathiser lors d’un tour de Corse.
    (J’avoue: ça, c’est une très basse vengeance, bande de mécréants bigleux qu’une myopie astigmate prive du spectacle féerique des poissons volants planant sous la douce clarté des étoiles filantes).
  • Escampobarriou
    Du vieux provençal: « échappé des bidons ». Cap mythique (voir « Cap mythique ») et terreur des navigateurs de la région de Toulon. A mettre au moins dans la liste des caps tels que le Cap Sicié, la Pointe du Raz, le Cap Blanchard et éventuellement le Cap Horn.
  • Espar
    Élément essentiel d’un bateau à voile: n’importe quel bout de bois ou de métal auquel on accroche une voile…
    Pour faire court: l’espar fait vivre (le voilier).
  • Etoiles filantes
    D’une nature substantiellement différente d’une constellation, évidente même pour un béotien intellectuellement limité. Il est fortement déconseillé de les utiliser pour garder un cap lors de navigations nocturnes…
  • Etre à l’ouest
    Selon le contexte, suivre avec assiduité le remplacement de W (dit Doubeliou, remplacé comme on le sait maintenant depuis 2009 par Barrack), ou bien ne plus savoir de quel côté se trouve tribord ou bâbord.
  • Etre de bâbord
    Lucidité politique à la mode chez les peuples les plus avancés, dont les Gaulois cherchent toujours le leader.
  • Etre de tribord
    Ordre de Denis d’aller au briefing pour s’informer de tous les détails de la régate.
  • Etre sur le gravier
    Situation pouvant devenir rapidement pénible pour l’équipage, signifiant que le niveau de ti-punch dans le verre du capitaine permet d’en voir le fond.
    Expressions synonymes:

    • « Etre sur le sable »
    • « Etre sur l’estran »: peu usité, réservé au pédant tenant absolument à marquer sa différence.
  • Féminin
    Voir « Masculin ».
  • Ferler
    Action de mettre la voile à son emplacement réglementaire (Méditerranée).
    « Ferle la voile au lieu de faire le cake! ».
  • GPS
    A remplacé le sextant chez les navigateurs pressés. Voir « Sextant ».
  • Harnais de sécurité
    Mieux vaut flotter sans grâce que couler en beauté… (Bernard Moitessier)
  • Indispensables
    Rhum, citrons verts et sirop de sucre. Accessoirement: grey tape, COG & SOG, VMG, WD-40.
  • Injure
    Propos imagé tenu par le skipper pour partager avec le reste de l’équipage sa joie de vivre. Sur un voilier, plus la situation apparaît critique et plus le skipper éprouve le besoin d’exprimer sa joie de vivre. Les mots utilisés sont rarement trouvés dans les bons dictionnaires, bien qu’en général curieusement compris sur le champ par le-dit équipage.
  • Inutiles
    Tables, gas-oil, lazy-jacks and bag, compas magnétique, compas de relèvement, table à cartes, compas à pointes sèches, planchers, pinces à linge, coton hydrophile, chaussette sale.
  •  Isophase
    Du grec « iso » (cheval) et « phase » (de bois). Se dit des feux ne pouvant décider entre le feu à occultations et le feu à éclats.
  • Lagomorphes
    Ordre des mammifères auquel appartiennent les léporidés (voir ci-après).
  • Lazy-bag
    Astucieux assemblage de deux toiles le long de la bôme, tendues vers le haut grâce au lazy-jack permettant à la grand-voile d’être automatiquement ferlée, surtout en catastrophe, au cas plutôt improbable où elle aurait été hissée par inadvertance. En bref, un truc de fainéant: absolument proscrit aux Glénans.
  • Lazy-jack
    Voir « Lazy-bag » ci-dessus.
  •  Leçon d’une discussion avec Richard
    « Une fois que le bateau a coulé, tout le monde sait comment on aurait pu le sauver. »
  • Léporidés
    Famille de mammifères à longues oreilles, appartenant à l’ordre des lagomorphes, dont la seule mention à bord d’un navire provoquera systématiquement une horrible catastrophe (à commencer par la privation de ti-punch pour le fauteur).
  • Mal de mer (valable aussi pour les chagrins d’amour)
    Au début, t’as peur de mourir; à la fin, t’as peur de ne pas mourir… (Bernard Moitessier)
  • Masculin
    On dit un skipper, mais une catastrophe, un doux zéphyr mais une tempête. Un voilier, mais une casserole. Un spi, mais une taie d’oreiller. Etc.
  • Mauvaise foi
    Qualité primordiale chez le skipper.
    Défaut majeur chez tout autre membre de l’équipage (surtout féminin).
    Voir « Féminin ».
  • Météorologie
    • Prétexte pour rester au bistrot du port.
    • Science de la prédiction du temps, s’appuyant sur un certain nombre de théorèmes dont la démonstration ne rentre pas dans les objectifs de ce glossaire, tels que par exemple:
      • « Si le goéland se gratte le gland, c’est signe de mauvais temps. Mais s’il se gratte le cul, c’est pas bon non plus. »
      • « Aujourd’hui tempête, demain t’en chies. »
      • « Pingouin dans les champs, hiver méchant. »
  • M.L.D.
    Mouvement de Libération des Drisses, dont les membres s’obligent à laisser leurs drisses battre à leur gré le long du mât, de préférence la nuit, et à libérer celles de leurs voisins.
  • Nœud
    Nombreuses variantes. En gros comme en escalade, sauf qu’au lieu de se faire sur une corde, le nœud marin se fait sur un bout (dire: « boute »), ce qui en augmente la complexité.

    • Note 1: la tête de nœud n’a rien à voir, et est fortement à déconseiller à bord de tout navire qui se respecte, quel qu’en soit le tonnage.
    • Note 2: il en est de même pour le nœud-nœud.
    • Note 3: le nœud est aussi l’unité de vitesse à bord de tout voilier qui se respecte. Anecdotique pour les canots qui restent au mouillage.
  • Nœud de chaise
    Épreuve clef du bizutage du marin débutant. Entre le nœud de serviette et le nœud à l’estomac, mais d’une utilité plus évidente sur un bateau (au dire de loups de mer incontestables).
  • Penons
    Accessoire de petite taille à l’utilité douteuse, se balançant au gré du vent: « elle avait de tout petits penons, la Marine-eu! » (sur un air connu).
  • Poissons volants
    De même que pour les étoiles filantes, la différence entre un poisson volant et le phare des Lavezzi sautera aux yeux du buveur de ti-punch le moins amariné. Donc il est fortement déconseillé de les utiliser pour garder un cap lors de navigations diurnes, surtout pour franchir le passage du Pertusato …
  • Protection de la mer
    Mouvement récent de jeunes bourgeois révoltés, consistant à reprocher à leurs aînés   leurs habitudes ancestrales, et à enseigner à leurs enfants l’art de la manipulation des vannes du cabinet de toilette combinées au réservoir à eaux noires.
  • Proverbe marin
    Un équipier qui tombe à la mer n’a pas sa place à bord, et la perd…
    S’il s’agit du navigateur, demandez-lui votre position; s’il s’agit du skipper, priez; s’il s’agit du bosco, secourez-le!
  • Quart
    Selon le contexte:

    • moitié d’une demi-portion: équipier désigné avant tout autre pour grimper en tête de mât pour tenter une énième fois de refaire marcher ce %#@&^*$*% d’anémomètre, alors que le vent souffle et que la mer bouge.
    • récipient utilisé quand il n’a pas été préparé suffisamment de ti-punch pour tout le monde.
    • coutume navale consistant pour une partie de l’équipage à faire semblant de dormir pendant x heures toutes les y heures, alors que le reste du dit équipage essaie désespérément de lancer le spi de nuit par fort vent. x et y varient en fonction de la taille de l’équipage, de l’humeur du skipper et de l’état de la mer, selon une loi dont la nature hautement empirique est admise par tous.
      Autrement dit, organisation scientifique rigoureuse du nycthémère (en un seul mot, bien sûr).
  • Roulis
    Voir tangage.
  • Sextant
    D’après la tradition orale transmise par les anciens, devait permettre au marin à jeun de calculer de façon approximative la position de son navire par jour de beau temps, mer plate et horizon dégagé.
    Remplacé depuis par le GPS: moins glamour, mais nettement plus rapide et relativement indépendant de la météo. Lorsqu’il fonctionne.
  • Skipper
    Pour les croyants, il est le seul habilité à représenter Dieu à bord, bien qu’en général il ne boive pas de vin de messe.
    Pour les non-croyants, il a un peu trop tendance à se prendre pour Dieu.
    Dans tous les cas:

    • le skipper a TOUJOURS raison
    • il peut parfois paraître stupide, ignorant, entêté, à côté de la plaque, mais il ne se trompe jamais…
  • Spinnaker
    Au choix:

    • Voile particulière dont la seule évocation fait frémir les équipages néophytes.
      L’équipier un peu dégrossi dira: spi.
    • Sujet de discussion sans fin dès le premier verre de ti-punch avalé, pour disserter sur les symétries ou asymétries de ladite voile… A partir du 2e verre, il est de bon ton de parler de code 0, ou code D, …
  • Superstition
    Comportement avisé du marin d’expérience, qui s’abstient de:

    • faire confiance aux météos officielles, auxquelles il préfère les dictons traditionnels (voir Météorologie ci-dessus),
    • prendre la mer un vendredi (le jour où le Christ a été neutralisé), le deuxième lundi d’août (le jour ou Sodome et Gomorrhe ont été détruites), le premier lundi d’avril (le jour où Caïn a éliminé Abel), un 31 décembre (le jour ou Judas s’est pendu à la grand vergue de la Boudeuse), et le 3 septembre (rentrée des classes),
    • couper ses cheveux et ses ongles à bord ou se laver les dents (voir « Protection de la Mer » + l’expérience irremplaçable de Richard en ce domaine),
    • faire confiance à son équipage féminin (y’a pas que le marin),
    • draguer cette même partie de l’équipage,
    • tuer un sanglier, un enfant ou un bœuf avant le lever du soleil,
    • prononcer le nom de l’animal à grandes oreilles, dont on adore ailleurs sucer les os avec les doigts, et dont la peau aurait permis autrement d’effectuer de magnifiques protections de barres de flèches (voir « Léporidés« ),
    • nommer son bateau autrement que par son nom de baptême (« Putain de Rafiot » est proscrit à l’évidence),
    • saisir un plat chaud avec des maniques trouées,
    • baptiser votre bateau par un nom commençant par  » W « ,
    • naviguer aux abords de l’Ile de Ré, récemment infestés par les pirates et les requins.
  • Stage de voile pour traders et politiques professionnels
    « Naviguer est une activité qui ne convient pas aux imposteurs. Dans bien des professions, on peut faire illusion et bluffer en toute impunité. En bateau, on sait ou on ne sait pas. » Eric Tabarly.
  • Tangage
    Parfois associe au roulis. Pouvant, avec un peu d’imagination, donner des airs de danseurs de tango (chaloupé, évidemment) à certains membres de l’équipage, pas nécessairement argentins.
  • Tangon
    Espar (voir « Espar ») intimement lié à l’utilisation du spi (voir « Spi »). Espèce de tube renforcé, long et lourd, soit disant devant aider à la manœuvre du spi.
    Le tangon argentin est une variante, dont la maitrise peut être utile en cas de tangage (voir « Tangage »).
  • Ti-punch
    Breuvage fortement éthylique, contenant des traces de glucose et d’acide citrique (cf. la citation célèbre: « Vous avez beau dire, y a pas que de la pomme, y’a aut’chose! » – Audiard).
    A noter que le préfixe « ti » n’implique en aucune façon de petites quantités.
    A ne pas confondre avec « Ti punch quoi, de hicher le chpi par che vent? », prononciation approximative pouvant résulter de l’absorption immodérée de la potion éponyme.
    La mithridatisation s’impose, bien évidemment.
  • Tour de Corse
    Alibi humide, parfois venté, pour boire du ti-punch tranquille et admirer les poissons volants éclairés par les étoiles filantes.
  • Tribord
    Voir Bâbord.
    Quand un cachalot vient de tribord, il est prioritaire. Quand il vient de bâbord aussi. (Kersauzon)
  • Venturi
    L’effet Venturi aurait été inventé par un curé italien, Giovanni Battista Venturi. C’est le truc qui fait que le vent se renforce près des caps, ou dans les passages étroits, entre îles par exemple, créant les fameux vents-tueries.
  • VHF
    Équipement à mi-chemin entre le poste radio FM et le téléphone GSM, en nettement moins bien.
    Sur la VHF, on n’écoute pas France Inter, on écoute Canal 16.
  • Voile(s)
    Assemblage extrêmement onéreux de bande de tissus synthétiques de qualités diverses que l’on roule sur un étai (dit « à enrouleur ») ou que l’on ferle sur la bôme (dans un lazy-bag pour être moderne).
    D’après des études récentes, il semblerait que des propriétaires de voiliers en Atlantique ou en Bretagne dérouleraient leurs voiles, au risque de voir le vent les gonfler.
  • Voilier
    Embarcation équipée d’un moteur, d’un frigo, de bouteilles de rhum, d’un taud, d’une douchette de pont et d’une descente de bain.
    En Atlantique, on remarquera que les voiliers sont parfois aussi équipés de voiles.
  • W (épitaphe)
    Un jour, vous le regretterez .
    Ne pas confondre avec le WD-40.
  • WAFI
    Wind Assisted Fucking Idiot: surnom affectueux donné par les marins à moteur anglo-saxons aux voiliers, en particulier lors de la traversée des rails de la Manche.
  • YOLO
    You Only Live Once: prétexte on ne peut plus fallacieux pour vivre ses rêves avec le moins de contraintes possibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *