Buenos Aires

ob_e599a15492c88568701861f3eea1a851_libertad
Le navire-école « La Libertad »

On ne va pas refaire le coup de la sérendipité, mais quand même… On arrive à Buenos Aires, où en principe on ne connaît personne, si ce n’est vaguement, par email, un copain de copain, voileux lui aussi. Un vrai. Et ça suffit pour l’alchimie, pour sortir de la routine de la préparation du bateau pour l’hivernage…

L’équipage de Kousk Eol au grand complet se fait embarquer pour une découverte de Buenos Aires avec deux guides extraordinaires: Éric et Ximena ont décidé d’éduquer ledit équipage aux us et coutumes de la vie des porteños.

– Premier soir : petit tour dans les vieux quartiers et remise à zéro des calibres concernant la taille adéquate et raisonnable pour un steak. Minimum 500 grammes dans l’assiette, 3 ou 4 cm d’épaisseur cuits à point au barbecue (on l’a joué petits bras : on pouvait aller jusqu’à 900g d’après la carte!), évidemment accompagnés du malbec qui va bien, de la vallée de Mendoza of course…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

– Deuxième soir : séance tangos chantés au bistrot/restaurant Los Aureles, en fonctionnement depuis 1893… Rien que des petits jeunes d’au moins 80 ans qui repassent le répertoires des grands, dans un cadre qui n’est pas sans rappeler les vieux bistrots/cafés concerts parisiens : la plus en forme est une chanteuse de 95 ans, avec une pêche d’enfer ! Ce qui semble surprenant est que tout le monde, jeunes et moins jeunes connaissent le répertoire. Émouvant et prenant.

– Troisième soir : il se trouve qu’une des dernières légendes du tango, Rodolfo Mederos, se produit avec son bandonéon et son orchestre au Torquato Tasso, haut lieu de la culture tango à Buenos Aires. Que des aficionados dans la salle, qui connaissent tous les morceaux: visiblement pas un coin à touristes. Quatre bandonéons dans l’orchestre, avec piano, violons, guitare, contrebasse: même quand on n’y connaît rien, les mélodies du tango vous prennent aux tripes ! Ce sera l’apothéose de ce court séjour dans la capitale argentine…

ob_00e76d60f0bc6903c225a741f8983e38_tango1 ob_1ff8ae478bab2983c102dc93ec8b1166_tango2

Rodolfo Mederos seul et avec son orchestre

Merci encore, Eric et Ximena ! Mais vous vous exposez gravement à nous revoir un de ces jours…

Eric a lui aussi son site. Jetez-y un coup d’œil : c’est un grand navigateur, qui a tiré des bords avec Poupon, Brel, Moitessier, entre autres, et navigué sur presque toutes les mers. Et une mine de renseignements : mouillages, météo, routes, …

Ce soir, vol vers la France pour fêter Noël en famille… Retour début Janvier 2014.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *