Papeete – Suite et presque fin

Dimanche 24 avril 2016. Il continue à pleuvoir. Dru. Les alizés ne sont toujours pas là, mais la menace de cyclones s’éloigne : celui qui est passé sur Wallis ces jours ci est terminé. Nous allons donc partir, probablement mercredi, doucement.

La préparation du bateau se termine. Il reste encore de l’avitaillement à faire.

Hier, nous étions invités par Irène, venue nous chercher dans sa petite voiture chinoise : gigot d’agneau avec sa purée de patates douces, puis bananes flambées à la glace de coco. Pas pire, non ?

MaisonIrene
La maison d’Irene Caparros (Deux R un P, et non pas un R deux P)

Surtout qu’il a plu toute la journée. Comme la connexion internet d’Irène fonctionnait, on en a profité un peu : mise à jour du blog, emails et même déclaration d’impôts pour DD. Il paraît que ça passe mieux dans les îles…

EmailsEtImpots
Impôts et blog…
EqtImpots
Impôts? Même pas peur!

Retour au bateau dans la soirée, après avoir fait le tour de la grande île (Tahiti Nui) par le sud et l’est. Tout est vert, et certains cours d’eau débordent.

Pluie jusqu’en milieu d’après-midi. Maurice passe voir si nous n’avons besoin de rien. Et surprise, nous retrouvons sur le ponton le skipper d’un beau catamaran de cinquante pieds que nous avions rencontré à Valdivia, au Chili ! Décidément, le monde est petit…

25 avril : Maurice, qui décidément a peur que l’on ne dépérisse, nous apporte un thon rouge de quinze kilos. Nous le convainquons qu’une darne de deux kilos devrait faire notre bonheur… Et hop : carpaccio de thon rouge tout frais pour midi !

Ah, j’oubliai ! Il ne pleut pas aujourd’hui.

Il semblerait que l’équipage se renforce pour le départ : Irène et Maurice feraient un petit bout de chemin avec nous, environ deux semaines. Cool.
Du coup, on va revoir les rôles et responsabilités à bord, en essayant de s’inspirer des yachts de lusque autour de nous, pour faire preuve d’ouverture d’esprit :

  • Irène, ça va de soi, à la cuisine, et pour servir le café au DD et au Glaude. Éventuellement un peu de ménage.
  • Maurice prendra les quarts de nuit. Il faut savoir partager.
  • DD et Glaude auront la lourde tâche de vérifier que tout se passe bien, en espérant qu’il leur sera laissé suffisamment de temps pour lire et faire leurs siestes.

Il est important d’être équitable dans ces répartitions, sinon l’ambiance à bord peut se dégrader assez vite… Ah les devoirs des chefs de bord ne sont jamais simples ni triviaux. Mais nous assumerons ces pesantes responsabilités, avec toute la sérénité requise.

26 avril : deux jours qu’il ne pleut pas… Derniers petits travaux à bord : remplacement de la batterie moteur qui a décidé qu’elle en avait assez fait, révision du moteur hors-bord, marquage de la chaîne d’ancre… Et dernières courses à Carouffe.

Le départ est prévu demain. Premier mouillage à Moorea, à trois heures de Papeete. Puis Raiatea. Puis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *