L’albatros.

Il y a bien longtemps que le dernier article scientifico-culturel a été publié sur le blog de Kousk Eol. Et iune certaine frustration semble mûrir chez certains de nos lecteurs. Au moins chez ceux ayant un ardent désir de s’élever, culturellement parlant. Si vous pensez faire partie de cette catégorie, fuyez ! L’éditorialiste échappé d’asile qui s’occupe de cette rubrique a décidé d’en repasser une couche…

Et de traiter le cas de l’albatros.

Assez rare sur le lac de Serre-Ponçon aussi bien que sur le plateau du Vercors, l’albatros est plutôt commun autour du 50° Sud. C’est un peu le goéland du coin, en moins bruyant.

En plus gros aussi : l’albatros hurleur fait 3m d’envergure. Un aigle royal aurait l’air ridicule à côté : heureusement, on n’a jamais vu d’aigle royal à côté d’un albatros hurleur. Sinon, bonjour les clichés sur l’aigle royal !

L’albatros, c’est bien connu depuis qu’il a été étudié par le grand zoologiste Charles Darw… Baudelaire, plane comme un dieu. Mais pas n’importe quand. Il lui faut du vent et des vagues. Sinon, il flotte comme les autres sur l’eau. Pas plus classieux…

L’albatros est majestueux, certes. Sauf peut-être au moment de prendre son envol : ses ailes sont si grandes qu’elles ne peuvent pas battre sans toucher l’eau. L’albatros est donc obligé de littéralement courir sur l’eau pour prendre son envol. Heureusement pour lui, ce moment légèrement ridicule ne dure pas, et dès qu’il a pu s’élever de 50cm, il commence à planer, le bougre. Et même vachement bien.

Arg-Albatros1

Arg-Albatros2 Arg-Albatros4Arg-Albatros3

Le roi des airs, vous trouvez pas qu’il a l’air un peu con, quand même?

Des albatros, il y en a plusieurs marques : il ne faut pas se tromper sur le produit ! Parmi ceux que nous avons pu observer :

  • D’abord l’albatros à sourcils noirs : une vraie chochotte qui doit passer un certain temps devant son miroir avant de se faire admirer…
  • Puis l’albatros à bec jaune. L’albatros à sourcils noirs a aussi le bec jaune. Mais l’albatros à bec jaune n’a pas de sourcils noirs… d’ailleurs il n’a pas le bec jaune non plus… Vous suivez ?
  • Il y a aussi l’albatros brun : de très très loin, on pourrait le confondre avec une hirondelle. Mais vraiment de très loin. Sauf qu’on ne voit pas beaucoup d’hirondelles par 50° Sud au milieu de l’océan…

Mais le vrai cador, c’est l’albatros hurleur. C’est le plus grand, le plus impressionnant : imaginez un dindon avec des ailes démesurées. En vrai, c’est encore plus mieux. Et nettement moins bruyant que le goéland déjà cité plus haut, malgré ce qualificatif de « hurleur » dont il a été injustement affublé. Ceci étant dit, nous n’avons pu le vérifier, il paraîtrait qu’au nid, avec Madame, il lui arriverait de pousser une gueulante de temps en temps…

A côté de ça, il y a les pétrels. Mais ça n’a rien à voir. Il y a bien un pétrel géant qui pourrait passer pour un albatros par brouillard un peu dense, ou alors après un ti-punch de trop. Mais il n’y a rien à faire : c’est l’albatros qui remporte la palme de l’élégance en vol.

Si cet article n’a pas suffit à vous faire fuir de ce blog, la rédaction proposera une autre somme scientifique, cette fois sur le lagénorhynque de Peale (ou face).

2 réflexions sur « L’albatros. »

  1. Copié-collé des commentaires précédents

    mariejo Il y a 6 mois

    Ha bravo claude ! Je vois que tu n’as pas pu t’empecher de faire la blague a 2 balles (conf. Raph )
    Mais heureusement , tout le reste est vachement bien , je parlais de pile ou … bien sur !
    Je vous embrasse tous tres fort .
    Marie-JO

    Kousk Eol Il y a 6 mois

    MarieJo, je me suis fait battre sur le poteau par André: c’est de lui, mais ça m’a plut… Alors je revendique!
    Bises de tous ici!
    Claude

    Claude P Il y a 6 mois

    bravo pour ce bel article sur l’Airbus 380 !

    Kousk Eol Il y a 6 mois

    Rien à voir: c’était le Clémenceau!

    Anne Honimous Il y a 6 mois

    Vous vous devez désormais de dévoiler à vos lecteurs fidèles (et aussi les infidèles qui sont les meilleurs) le profil détaillé avec une photo de face du lagénorhynque de peale. Sinon on boude.

    Claude Paris Il y a 6 mois

    no problemo mais I am bluffed by Anne Honimous…. Excellent jeu de mots, jeu de lettres !!! S’agit-il de la femme de Roland ou de celle de Nanard ????

    Kousk Eol Il y a 6 mois

    Le lajé… lagénau… lagénorin…. Bref, ce putain de dauphin, y veut rien savoir: tu fais la mise au point pile-poil, et il te regarde, très face-et-cieux…

    Anne Honimous Il y a 6 mois

    Cher Claude Paris, ne cherchez pas, Anne Honimous n’est la femme de personne!!! et je ne crois pas avoir le plaisir de vous connaître avant ce blog (:-)

    Georges le nissart Il y a 6 mois

    Le lagénorhynque de Peale mais c’est pas un nom ça !
    Obligé de faire un copié-collé pour écrire ce nom sans faute …
    Finalement suis allé voir sur google; bon c’est un dauphin en fait ! Frimeurs !

    Kousk Eol Il y a 6 mois

    Eh oui, vous devriez tous vous en douter: quand les frangins se la pètent pas, y font qu’à frimer…
    Bises de l’équipage, Georges!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *