Préparations…

Avant cette traversée, il fallait bien entendu se préparer…

Kousk Eol a été révisé profondément:

  • Changement du gréement: remplacement du rod (monofil) par du Dyform (câble profilé), par l’ami JF Russo.
  • Révision des voiles, par les amis A & J Di Russo.
  • Réparation des chariots de GV.
  • Révision complète du moteur, changement de la pompe à eau de mer.
  • Remplacement des batteries.
  • Changement de l’annexe et de la survie.
  • Nouvelle pompe de cale manuelle.
  • Réparation du guindeau (remplacement du moteur).
  • Passage de Seatalk à Seatalk NG (NMEA 2000) et changement des répéteurs.
  • Nouvel ordinateur de navigation.
  • Nouvelle pompe à eau douce.
  • Remplacement du groupe froid de la glacière.
  • Etc.

Et l’entrainement a bien sûr continué:

  • Plusieurs passages du cap de l’Escampobarriou, par diverses conditions météorologiques, parfois plutôt musclées: on vous avait prévenu que ça ne rigolait pas.
  • Nombreuses visites aux Iles d’Or (Porquerolles, Port Cros) et en Corse: les plus belles îles du monde, en toute objectivité.

Bref: les frangins qui ont régulièrement et largement montré leur aptitudes à se la péter grave sont prêts à recommencer, avec un équipage de choc… Et puis, selon les experts, il semblerait que c’est tout de même là bas que le ti-punch est le meilleur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *