Le trajet prévu

Le trajet est prévu de Toulon à Pointe à Pitre, en passant successivement par les Baléares, Gibraltar et les Canaries. La longueur totale approximative est de 4300 milles.

Peu de tourisme cette fois, pour arriver avant Noël et pouvoir rentrer en métropole pour les fêtes de fin d’année.

Préparations…

Avant cette traversée, il fallait bien entendu se préparer…

Kousk Eol a été révisé profondément:

  • Changement du gréement: remplacement du rod (monofil) par du Dyform (câble profilé), par l’ami JF Russo.
  • Révision des voiles, par les amis A & J Di Russo.
  • Réparation des chariots de GV.
  • Révision complète du moteur, changement de la pompe à eau de mer.
  • Remplacement des batteries.
  • Changement de l’annexe et de la survie.
  • Nouvelle pompe de cale manuelle.
  • Réparation du guindeau (remplacement du moteur).
  • Passage de Seatalk à Seatalk NG (NMEA 2000) et changement des répéteurs.
  • Nouvel ordinateur de navigation.
  • Nouvelle pompe à eau douce.
  • Remplacement du groupe froid de la glacière.
  • Etc.

Et l’entrainement a bien sûr continué:

  • Plusieurs passages du cap de l’Escampobarriou, par diverses conditions météorologiques, parfois plutôt musclées: on vous avait prévenu que ça ne rigolait pas.
  • Nombreuses visites aux Iles d’Or (Porquerolles, Port Cros) et en Corse: les plus belles îles du monde, en toute objectivité.

Bref: les frangins qui ont régulièrement et largement montré leur aptitudes à se la péter grave sont prêts à recommencer, avec un équipage de choc… Et puis, selon les experts, il semblerait que c’est tout de même là bas que le ti-punch est le meilleur…