Piriapolis, un mois après…

Eh oui, un mois passé à Piriapolis : a qui on dit « Merci » ?

Lundi 3 Février

C’est le grand jour : on repose la quille ! Et accessoirement, on libère le travel-lift…

Travail délicat : Kousk Eol est tenu par ses drisses au travel-lift pour ne pas basculer, et il faut positionner les trous dans la coque juste au dessus des boulons de quille. La quille est retenue elle aussi par deux amarres, et deux vérins sont glissés dessous pour contrôler la mise en place de cette dernière. Longue et délicate opération…

ob_334153_piria-quillemastic ob_16ccef_piria-reposequille ob_37d8d5_collagequille

ob_835030_piria-experts
Fikky et Horacio au travail sous le regard des experts es-quille…

Mardi 4 Février

Fiky ne viendra qu’en fin d’après-midi pour des finitions et préparer le fond pour les couches de gelcoat.

Mercredi 5 Février

Fin du travail : derniers ponçages, dernières couches de gelcoat et un petit coup d’antifouling sur tout ça…

Vers 19h, Diego apporte les plaques de renfort, en inox de 12mm d’épaisseur: elles sont installées illico. L’ensemble paraît costaud.

ob_b55754_piria-boulons2 ob_8d1165_piria-boulons1

 Les plaques de renfort.

Kousk Eol est finalement prêt pour la remise à l’eau !

Jeudi 6 Février

Pluie et vent toute la nuit, et ça continue avec le jour.

8h30 : dernier coup de resserrage sur tous les boulons.

15h : Kousk Eol est à l’eau !

ob_e88028_piria-aleau1 ob_0a38d2_piria-aleau2

Kousk Eol est à nouveau à l’eau!

Cette fois ça y est : vous pouvez enfin retourner vaquer à des occupations sinon utiles mais en tout cas moins futiles que de perdre votre temps sur ce blog. Le départ est imminent et nous ne devrions pas être en mesure de donner des nouvelles avant plusieurs jours : il y a peu de ports au Sud de Mar del Plata, et il reste environ 1400 milles avant Ushuaïa . Nous devrions nous arrêter une journée à Puerto Deseado pour la sortie d’Argentine, et accessoirement y récupérer Sarah, une amie de Nicolas.

Et il faudra faire avec la météo, évidemment.

ob_909101_piria-plage
Adios Piriapolis, sa plage, ses restaurants et Costello!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *