Quels nœuds pour partir faire le tour du monde ?

Tout le monde le sait, pour être à l’aise en voile, il faut s’y connaître en nœuds.

Mais des nœuds, il y en a pléthore : si vous voulez vous en convaincre, allez donc faire un tour dans un de ces bars qui font partie du décor de toute marina qui se respecte, un de ceux où l’on trouve plus de cirés et de bottes que sur les voiliers qui naviguent. C’est en général là qu’on trouve les loups de mer les plus diserts, intarissables sur les exploits qu’ils sont sur le point de réaliser, capables de philosopher des heures sur l’importance de dominer tous les aspects du matelotage et en particulier des nœuds, surtout ceux dont personne n’a jamais entendu parler. Donc, la vraie question est : « Fichtre, diable, mais comment vais-je donc parvenir à séparer le bon grain de l’ivraie1? Quels nœuds faut-il absolument savoir réaliser sans se tromper ? ». Malgré ce que vous pouvez entendre parfois, seul un petit nombre est vraiment nécessaire, mais il faut absolument dominer le sujet : quel nœud pour quelle application, et il est impératif de savoir le réaliser vite et sans se tromper ! Le but de cet article est de faire toute la lumière sur cet aspect, en toute modestie.

Dans toute école de voile2 qui se respecte, on vous apprendra entre cinq et sept nœuds. C’est peu, mais largement suffisant, et ça ne vous laisse aucune excuse pour ne pas les maîtriser. Sur Kousk Eol, on n’en utilise pas plus : ça nous regarde. La notion de base, clef de la réussite, à parfaitement intégrer est qu’un nœud marin est esthétique : s’il n’est pas beau, c’est qu’il a mal été réalisé.

Passons maintenant en revue ces quelques nœuds, dont la liste n’engage que nous :

  • Tout d’abord, l’un des plus faciles, le nœud en huit, comme nœud d’arrêt pour les écoutes de foc ou de grand-voile. Jamais pour les bras de spi ! S’il y a urgence pour larguer le spi, il ne faut surtout pas que les bras restent bloqués !
huit
Nœud en huit.
autrearret
Alternative au nœud en huit.
  • Le nœud de taquet, pour amarrer son canot vite et bien. Ne pas oublier le tour mort, qui permet de bloquer rapidement le bateau, même si la tension est forte, avant de finir le nœud.
taquet
Nœud de taquet.
taquetcaca
Nœud de taquet caca. A refaire!
  • Le tour mort et le nœud de cabestan, les fameuses demi-clefs, véritable nœud à tout faire : pour fixer les défenses, pour s’amarrer à un barreau amarre tendue… Rappelez-vous : toujours tourner les demi-clefs dans le même sens !
cabestan
Cabestan de base.
toursmortscabestan
Avec un tour mort.
caca
Quelle horreur! Vous me copierez cent fois: dans le même sens, les boucles!
  • Le nœud de chaise, chaque fois que l’on a besoin d’une boucle que l’on pourra défaire même si elle a été mise sous forte tension.
chaise
Nœud de chaise.

Et voilà. C’est la base, qui permet de se sortir de quatre-vingt-dix pour cent des situations.

Pour ceux qui en redemandent, deux autres nœuds ont une utilité certaine :

  • Le nœud étrangleur, pour fixer une manille rapide ou un mousqueton au bout d’une drisse ou d’un bras de spi, lorsqu’on ne peut faire une épissure. Ce nœud, au contraire des autres présentés ici, ne peut être défait une fois qu’il a été mis sous tension. Et il offre une meilleure résistance à la rupture que le nœud de chaise.
etrangleur
Nœud étrangleur.
  • Le nœud de prussik ou son concurrent le nœud de machard lorsqu’on a besoin d’une assurance coulissante sur un bout (par exemple lorsque l’on se fait hisser en haut du mât). Ces nœuds sont aussi très utiles pour s’amarrer sur un bout sous tension. L’assurance ou l’amarre se passe dans la boucle. Le nœud bloque dès que la boucle est sous tension. On fait coulisser en relâchant la tension, la main posée sur le nœud.
prussik
Prussik.
machard
Machard.

Et pour les accros, l’arrivée de textiles modernes comme le Dynema® ou équivalent (cordage sans âme, comme le rédacteur de cet article) permet de faire des boucles, et donc des estropes, très solides, en toute facilité. Par exemple pour fixer des poulies de renvoi (bras de spi, frein de bôme…).

ccwg6792-1280x960
Estropes.

Sur Kousk Eol, on aime bien : le frein de bôme, les bosses de ris et les poulies d ‘écoute de grand-voile sont repris sur des estropes en Dynema pour éviter de percer des trous dans la bôme pour par exemple mettre des pontets inox, et de la fragiliser. Un trou mal placé peut être l’amorce d’une rupture, et l’inox ne fait pas bon ménage avec l’alu.

ecoutegv
Estropes pour les ris et l’écoute de grand-voile.
estrope
Poulie de renvoi de bras/écoute de spi.

Mais comment les fait-on, ces estropes ? Le principe, très simple et décrit dans tout manuel de matelotage, est de croiser les deux extrémités alternativement par le travers de la trame du textile, pour obtenir facilement une boucle autobloquante. L’extrémité excédentaire est simplement enfilée à l’intérieur de la trame à l’aide d’une aiguille.

ccwg6787-1280x960
Etape 1.
ccwg6788-1280x960
Etape 2.
ccwg6789-1280x960
Etape 3.
ccwg6790-1280x960
Etape 4.
ccwg6791-1280x960
Première extrémité réalisée. Il faut faire la même chose pour la deuxième.

Sans être un expert en topologie, on constatera qu’il est impossible de faire une boucle circulaire autobloquante : il faut empêcher les deux extrémités de glisser avec un point de couture. Trop compliqué : sur Kous Eol, on n’utilise que des estropes à deux boucles, qui s’adaptent à quasiment toutes les situations.

Je ne reviendrai pas sur les couilles des Glénans, ou couilles de loup, sujet déjà largement débattu sur ce blog. Ni sur le nœud de pendu qui a perdu de son intérêt avec les gréements modernes sans grande vergue. Ni sur le nœud au mouchoir : j’ai oublié à quoi il servait. Ni sur le neuneu et autre tête de nœud, interdits de séjour à bord de Kousk Eol.

___________________
1
– « Bon grain » et « ivraie » ne sont pas des noms de nœuds, non ! Il faut sortir un peu.

2– Salut Julien, Aurélien, Pierre, Hans et les autres de MCV, certainement une des meilleures et plus sérieuses écoles de croisières en France !

Une réflexion sur « Quels nœuds pour partir faire le tour du monde ? »

  1. Ohé, du bateau !
    Moi qui espérais comprendre la différence avec les km/h, je suis désespéré. Vous restez longtemps a Maurice? Si l’etape suivante c’est La Reunion on y sera en famille du 14 au 3 Nov. Espoir que tu nous montres ta recette de ti punch maitre Claude? Je promets d’etre plus assidu que pour les problemes de noeuds.
    En tassant un peu on peut amener 2 ou 3 noix c’est la saison. Dis moi si besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *