traversée Pointe à Pitre-Toulon Mai-Juin 2021-Episode 1

Petit rappel de la situation

Kousk Eol avait traversé de Toulon à Pointe à Pitre autour de Noël 2019, et le projet était de naviguer aux Antilles pendant un an et demi. C’était évidemment sans compter sur ce putain de saloperie de merde de cochonnerie1 de Covid 19… Chacune de nos tentatives pour profiter de la douceur des îles s’est transformée en débâcle lamentable avec retour prématuré vers la métropole…

Pour éviter d’avoir à payer l’octroi de mer2 au bout des 18 mois fatidiques, la décision est prise de rentrer à Toulon. La date de départ pour cette traversée sera un compromis entre les autorisations gouvernementales et la situation météorologique.

L’équipage

Une traversée retour de l’Atlantique Nord nécessite assurément un équipage de choc… Les expérimentés recruteurs de Kousk Eol se sont mis en chasse et il faut dire que leur sélection est impressionnante :

  • À tout seigneur tout honneur : Jacques, dit l’Amiral, dispensera sa très grande sagesse sur ce bord. Passages du Cap Horn et du Cap de Bonne Espérance obligent, son expérience sera précieuse. Il a déjà travaillé sur au moins une vingtaine de scenarii pour cette traversée, poussant notre logiciel de routage dans ses limites… Il en sera à sa neuvième traversée.
  • Hervé, comme lors de la précédente édition, sera le petit jeune du bord. Breton revendiqué avec un lourd passé de régatier, il s’assurera que Kousk Eol soit à son maximum, avec comme seule dérogation à cette règle les moments où il faudra capturer un peu de protéines halieutiques.
  • Eric est un ami de plus de cinquante ans3 de Claude. C’est lui qui a emmené ce dernier faire sa première sortie en « gros » bateau, histoire de lui montrer qu’il existe autre chose que les dériveurs… Eric a gagné un Tour de France à la voile, et participé à de nombreuses régates, dont le terrible Fastnet de 1979. Lui aussi n’en est pas à sa première traversée .
  • Et pour finir, Claude, dit le Glaude, un des deux frangins qui se la pètent. Sans doute en reconnaissance de son côté dictateur, il fera office de skipper sur Kousk Eol. J’ai comme l’impression qu’il sera marqué de près au pantalon de ciré.

C’est pas un équipage de rêve, ça ?

Hervé, Jacques et Claude sont arrivés le 6 mai, après un vol sans histoire depuis Orly, dans un avion plein, vaccinés contre le Covid et testés négatifs. Une autorisation fournie par la préfecture de Guadeloupe précisant que préparer son voilier pour une transat retour était un motif impérieux a facilité les contrôles.

Kousk Eol était à son poste, propre et sec, gardé par nos voisins de ponton. La marina est un peu endormie suite aux mesures de confinement et de couvre-feu. Donc, le peu de gens sur les bateaux se regroupent le soir pour briser la monotonie ambiante : c’est ainsi que nous ne tardons pas à avoir nos voisins, et les voisins de nos voisins à bord un soir. Et parmi eux Eric Dumont, qui accumule deux Vendée Globe avec transats anglaises et routes du rhum à son palmarès, parmi une vie de régates prestigieuses. Tout ceci pour un total de cinquante-neuf traversées de l’Atlantique au compteur. Cinquante-neuf : nous sommes loin du compte !

________________________________

1 Ah, je me sens mieux !

2 Taxe sur certains produits d’importation dans les îles françaises.

3 Je ne vois pas ce qui vous fait rire, ici.